Performance Energétique RT-2012

A partir de Janvier 2013 tous les constructeurs de maison font face à une nouvelle contrainte : le RT 2012. Il y a beaucoup de confusion sur les nouvelles règles, chacun ayant sa propre interprétation de la loi. Mais la plupart de ces règles n’est pas si compliquées. Cette article en explique les grandes lignes.

Performance Energétique RT-2012

A Propos de la Loi

Selon le Ministre de  “l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer”, le rôle de l’état est de fixer des objectifs. Le RT 2012 impose des objectifs, mais avec certaines exceptions, ce qui laisse aux industries le choix de décider comment les atteindre.

L’Objectif

L’objectif est de construire une maison qui consomme moins d’énergie: moins de 50 kWh/m² en moyenne par an. Que représente 50 kWh ? Beaucoup, ou peu, en fonction du point de vue que vous adoptez. C’est l’énergie stocké dans 5 L de diesel. Si vous avez une maison de 150 m², vous devriez pouvoir la chauffer convenablement avec 750 L de diesel. Votre voiture peut effectuer un aller-retour au Kazakhstan avec cette réserve d’énergie. D’un autre coté, pour chauffer une maison, ce n’est pas grand chose. La réglementation, RT 2012  représente un véritable saut en avant afin d’abaisser la consommation d’énergie. Et si le changement peut paraître brutal, sachez que les exigences du « Passivhaus » allemand sont beaucoup plus strictes : une construction « Passivhaus » est limitée à seulement 15 kWh/m² par an.

50 kWh/m² est-ce toujours 50 kWh/m²?

Non, ça ne l’est pas. La règle du 50 est un peu plus compliqué que juste 50 kWh/m², tout dépend de plusieurs facteurs. Cela dépend :

– du type de bâtiment
– de la taille du bâtiment
– de la région où elle est construite
– de l’altitude du terrain (plaine, montagne)
– du type de chauffage (électrique versus combustibles fossiles)

La Formule Magique

Afin de calculer le montant exact d’énergie maximum, « Cepmax », que votre maison est autorisée à consommer, il y a cette formule magique:

Cepmax = 50 x Mctype x (Mcgéo + Mcalt + Mcsurf + McGES)
où:

  • Cepmax est le montant d’énergie que votre maison sera autorisée à consommer en kWh
  • rt-2012 zones-climatiques-franceMctype est le type de bâtiment. Pour un mode de vie normal, c’est un facteur entre 1.0 et 1.2. Pour certaines raisons, les bureaux sont autorisés d’utiliser plus d’énergie et le Mctype peut aller jusqu’à 2.2.
  • Mcgéo est l’endroit géographique où la maison va être construite.

La France a été divisée en huit zones (H1a, H1b, H1c, H2a, H2b, H2c, H2d, H3) où chaque zone a son propre facteur. Par conséquent, vous serez autorisé à utiliser plus d’énergie pour chauffer une maison à Mulhouse que pour une maison à Montpellier. Mais, vous aurez sans doute besoin de plus d’isolation à Mulhouse qu’à Montpellier.

  • Mcalt est l’altitude du terrain. La formule distingue 3 gammes d’altitude : 0-400 m, 400-800 m et 800 et plus.
  • Mcsurf est la surface de votre maison. Les maisons petites sont autorisées à une plus grande consommation d’énergie que des maisons plus grandes. Plus la maison est grande, plus elle doit être efficiente avec sa consommation d’énergie. Le RT 2012 distingue ces gammes de taille différentes : moins de 120 m² , 120-200 m² et 200 m² et plus. Pour les appartements, les catégories sont légèrement différentes mais les bases restent les même : plus grand veut dire plus d’exigences.
  • McGES est un facteur qui porte à confusion. Pour la plupart des maisons ce facteur est 0, mais pour les maisons qui sont chauffé aux poêle à bois ce facteur est de 0.3 alors que les maisons avec un chauffage central, le facteur est à peu près au milieu.

Plus que deux éléments à expliquer. Premièrement il y a le chauffage électrique. Si vous chauffez votre maison à l’électricité (au lieu de combustibles fossiles) vous êtes autorisé à multiplier ce résultat par 2.58. Attention, cela ne fera pas de différence sur votre consommation d’électricité. Le raisonnement étant que pour générer 1 kWh d’énergie électrique vous aurez besoin de 2.58 kWh de combustibles fossiles. Pour vous en tant que propriétaire, cela n’a pas de conséquences, vous serez seulement autorisé à utilisé 1 kWh et non 2.58 kWh.

D’autres Paramètres

Et il y a un d’autres éléments à prendre en compte. La RT 2012 n’est pas qu’une formule magique destinée à tracer une limite de 50 kWh/m² (ou n’importe quel autre Cepmaw qui sort de cette formule). D’autres formules rentrent en jeu, comme le Bbio et le Tic, mais elles vous impactent moins directement.

Je les expliquerai donc, dans un prochain article.